Abolir les droits de douane sur les importations fera baisser le niveau des prix en Suisse

Le Conseil fédéral a décidé mercredi d’abolir les droits de douane sur les produits industriels. L’Alliance contre les obstacles au commerce salue cette décision. Les mesures prévues sont plus favorables aux consommateurs et aux entreprises que des interventions dans le droit des cartels. Il est désormais essentiel de mettre en œuvre les allègements administratifs de manière proactive et cohérente.

Le niveau des prix en Suisse résulte en partie du niveau élevé des coûts et des salaires mais dépend aussi largement des obstacles tarifaires et non tarifaires au commerce. D’après Eurostat, les ménages suisses paient près de 60% en plus que dans les pays membres occidentaux de l’UE (UE-15) pour les biens et services consommés.

L’abolition des droits de douane sur les produits industriels décidée par le Conseil fédéral est une mesure efficace pour lutter contre l’îlot de cherté suisse: les dépenses au titre des droits de douane baisseront de 490 millions de francs par an environ. L’effet positif sur l’économie suisse est estimé à 860 millions de francs par an. Les gains de prospérité résulteront avant tout de la disparition des droits de douane «occultes», sous la forme de charges administratives. Les entreprises collectent en effet des données, calculent les droits de douane et effectuent les versements. Dans la mesure où la Suisse abolit la totalité des droits de douane sur les produits industriels importés, les entreprises ne devront plus établir de certificats d’origine pour les biens consommés en Suisse.

Au final, il restera davantage dans le porte-monnaie des consommateurs. Les droits de douane sur les produits textiles importés se montent actuellement à 5,9% en moyenne. Les consommateurs en profitent directement quand les prix des importations baissent grâce à la suppression de droits de douane et à la réduction des charges administratives des importateurs.

Les entreprises en bénéficient aussi: la suppression d’obstacles au commerce leur permet d’acheter des produits intermédiaires à des prix inférieurs, ce qui comprime les coûts de production des entreprises et renforce la compétitivité de l’industrie exportatrice. Le Conseil fédéral estime que le commerce extérieur augmentera de 0,5 point environ.

L’abolition d’obstacles au commerce a l’avantage d’avoir des effets immédiats – plus vite et de manière plus fiable qu’une intervention excessive dans le droit des cartels. Des prescriptions du droit des cartels devraient en effet être mises en œuvre dans le cadre d’une procédure pouvant durer plusieurs années et à l’issue incertaine. L’Alliance contre les obstacles au commerce demande la mise en œuvre rapide et cohérente des allègements prévus.