Le Conseil fédéral refuse de restreindre davantage le principe du Cassis de Dijon

Le Conseil fédéral a émis, le 21 janvier, un signal en faveur de la concurrence et contre le phénomène de l’îlot de cherté et le tourisme d’achat. Il recommande à la CER de rejeter l’initiative parlementaire de Jacques Bourgeois, qui vise à exclure les denrées alimentaires du champ d’application du principe du Cassis de Dijon.

L’Alliance contre les obstacles au commerce salue cette décision. Elle juge l’intervention insensée, en particulier si on considère les prix élevés pratiqués en Suisse et le tourisme d’achat. Elle contrecarre les efforts déployés pour supprimer des obstacles au commerce et faire ainsi baisser les prix.

L’Alliance espère que la CER révisera sa position. Il serait incompréhensible qu’elle continue de soutenir cette initiative au vu des défis actuels en lien avec l’abandon du taux plancher par la BNS. La balle est dans le camp du Parlement.

Prise de position du Conseil fédéral : Lien